Urgences

DAI/AID travaille pour aider les personnes vulnérables en cas d’urgence soudaine ou de crise continue.

Notre objectif à l’horizon 2030 est de fournir une aide humanitaire de qualité, axée sur le genre, à des personnes touchées par les crises majeures en République Démocratique du Congo.

La République démocratique du Congo (RDC) demeure l’une des crises humanitaires les plus complexes et prolongées dans le monde. Cette crise se caractérise par cinq impacts humanitaires principaux : les mouvements de population, l’insécurité alimentaire aiguë, la malnutrition aiguë, les épidémies et les problématiques de protection. En 2021, les conflits armés et les catastrophes naturelles ont continué à provoquer des mouvements de population importants dans l’est du pays et des incidents de protection. L’accès aux services de base de qualité reste très limité, les politiques publiques de développement et de protection sociale à l’attention des plus vulnérables sont insuffisantes et de profondes inégalités de genre demeurent à travers le pays.

Les conflits armés continuent d’avoir un impact majeur sur une population déjà très vulnérable dont les acquis sont encore fragiles, notamment dans l’est du pays

« La situation humanitaire pourrait s’aggraver si l’aide n’est pas fournie rapidement pour répondre aux besoins fondamentaux des plus vulnérables »,

Au cours de l’année 2021, la situation humanitaire en RDC a été particulièrement difficile. Les conflits armés et la violence, les épidémies, les catastrophes naturelles et l’impact socio-économique de la Covid-19 ont considérablement aggravé les vulnérabilités déjà existantes, dans un contexte marqué par un manque structurel d’accès aux services essentiels.

Malgré ces difficultés, la communauté humanitaire a pu venir en aide à 6 millions de personnes en 2020 grâce aux efforts des partenaires et à la générosité des donateurs.

En 2021, la population de la RDC continuera à faire face à des besoins humanitaires urgents. Avec 5,2 millions de personnes déplacées, la RDC accueille actuellement le deuxième plus grand nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays au monde. Le pays accueille également 527 000 réfugiés des pays voisins.

Ces tendances à des crises plus longues et plus complexes ont un impact considérable sur notre capacité à soutenir les personnes dans le besoin

Nous devons penser au financement sur le long terme, et pas seulement pour combler les lacunes immédiates. Nous devons réfléchir aux moyens de préparer les personnes et les communautés à faire face aux chocs et à réagir elles-mêmes aux urgences. Nous devons renforcer les institutions locales capables de répondre aux besoins des personnes sur le terrain. Et nous devons trouver des moyens de faire face aux tendances comme le changement climatique et les conflits qui aggravent la situation.

Aider DAI/AID à répondre aux urgences

Donner aujourd’hui pour apporter une aide en cas de catastrophe aux communautés les plus pauvres en RD Congo